Historique

Un établissement scolaire porté par de grands noms.

fLeclerc

Félix Leclerc (1914 – 1988)

Félix Leclerc est très certainement un des artistes du 20e siècle les plus illustres que le Québec ait connu. À la fois auteur, compositeur, interprète, conteur, poète, animateur, dramaturge et comédien, son immense talent d’évocation, son amour des mots et de la langue française, le monde populaire qu’il raconte dans ses chansons et autres récits, son attachement à sa patrie (le Québec) sont à l’origine de sa grande popularité. Bien qu’il ait été tour à tour animateur, comédien et écrivain pour la radio dans les années 30-40, il est surtout connu et apprécié pour ses chansons marquantes telles Moi, mes souliers, Bozo, Attends-moi ti-gars, Hymne au printemps, Le p’tit bonheur.

Devenu universel à force d’être lui-même, il a mis le Québec sur la carte du monde. Il a été récipiendaire de plusieurs mentions honorifiques et prix tels le prix Calixa-Lavallée de la Société St-Jean-Baptiste de Montréal et la médaille Bene Merenti de Patria. Il est lauréat du premier prix Denise-Pelletier, décerné par le gouvernement du Québec. En 1979, il accepte de prêter son prénom aux trophées remis annuellement par l’ADISQ. Plusieurs écoles, bibliothèques, parcs, rues, chemins et boulevards portent son nom. Il y a bien sûr l’imposante statue réalisée par le sculpteur Roger Langevin au Parc Lafontaine à Montréal ainsi que MONUMENT, sculpture réalisée par le sculpteur Raoul Hunter, à l’île d’Orléans.

Albert Ledoux (1916-1996) (nom dédié à l’auditorium de l’école)

Durant les années 60, il a enseigné et a été directeur adjoint de l’École Félix-Leclerc qui portait alors le nom de St-Thomas. Il fut par la suite nommé directeur de l’École primaire Marguerite-Bourgeoys. Suite à une maladie qui lui enleva l’usage normal de sa voix, il dirigea les services aux élèves de la commission scolaire Baldwin-Cartier. Grand défenseur des lettres et de la langue française, il fut l’instigateur, par le biais du Club Richelieu de Pointe-Claire, du concours offert aux élèves « Moi, j’aime écrire ». Ami de M. Frédéric Back (réalisateur du meilleur film d’animation aux Oscars de 1988 « L’homme qui plantait des arbres »), il mit en lumière son côté écologique avec le concours « Adoptons un béluga ».

Édifice ROBERT-PLOURDE (1954 – 2008)

On disait de Robert Plourde qu’il voulait refaire le monde avec ses idéaux. Dans un sens, il y est sûrement parvenu dans son monde qu’était l’école secondaire Félix-Leclerc. Il était doté d’une grande charge d’humanité portée par sa générosité, sa chaleur et sa serviabilité.  Qu’ils aient 14 ou 74 ans (grands bénéficiaires des projets TIC de Robert), les membres de la grande communauté de l’école secondaire Félix-Leclerc reconnaissent l’immense contribution qu’il leur a laissée de par son implication et sa sensibilité. Les élèves et le personnel de l’école Félix-Leclerc ont choisi d’honorer la mémoire de cet enseignant en lui permettant d’habiter pour longtemps cet édifice qu’il a contribué à façonner. Dédier cet espace à Robert Plourde, c’est reconnaître que son passage dans ce lieu témoigne des valeurs chères à ceux et celles qui l’occupent.